Les contributions déclarées sont numérotées par ordre chronologique.
L'ajout de (+ n) représente les innombrables contributions involontaires
ou non déclarées. En effet, tout événement sonore fait virtuellement partie
du Festival absence.
Début février 2003 (date exacte non conservée), Frédéric Inigo est sorti
sur le pas de sa porte et a joué un fa grave au mélodica.
Dans un courriel du 13 février 2003, Luiz Henrique Yudo a écrit :
" J'ai produit un moment de silence avec trois petits moments de bruit.
C'était beau ".
Le 29 mars 2003, à Paris, douze personnes ont participé à une manifestation contre la guerre en Irak en scandant des slogans originaux spécialement conçus pour l'occasion. Un compte-rendu de cette action est paru dans la revue MuzikTexte n° 97, 2003.
Plus de détails
Partitions
Photos
Luca Miti a contribué par son silence, comme il le dit dans une lettre datée
du 4 avril 2003.
Une expérience sonore racontée par Tom Johnson dans un courriel
du 1er juillet 2003.
Dans un courriel du 14 février 2004, Javier Ruiz écrit :
" Je participe toujours au Festival absence… Chaque jour je joue
quelques notes en y pensant… ".
Polyphonie inaudible
Le 18 avril 2004, de 15h à 15h01 (heure française), plusieurs personnes
séparées par de grandes distances (Lunel, Paris, Rome, Munich…) ont joué
ensemble une polyphonie que personne ne pouvait entendre.
Plus de détails